Cake design..?

Hey!
Je sors un peu la tête de l’eau, pas longtemps et pas beaucoup, mais un petit peu quand même.

Ces dernières semaines ont, encore une fois, été très chargées, et surtout pleines de commandes que je ne peux/veux pas publier, je n’ai donc pas eu l’occasion de trop dessiner ou peindre pour moi-même (oui, je me suis mise à la peinture, et pendant la petite semaine « libre de commandes » que j’ai eu, j’ai adoré ça, je devrais bientôt pouvoir m’y remettre!).
Je ne peux pas décemment me plaindre de cette situation, je bosse quasi non-stop, c’est plutôt rare que ce genre de période dure aussi longtemps, mais je dois dire que réaliser des pièces personnelles me manque pas mal.
Au moins, je continue à remplir mes carnets de croquis le soir pour compenser!

 

Mais hier, j’ai « pris ma journée », notamment pour me lancer dans l’aventure complètement folle du cake design.
Ouais.
Je voulais le faire l’année dernière, déjà, mais prise de court entre le déménagement qui s’éternisait, la maison en bordel pas possible, mon propre état de santé mentale, le boulot… J’avais abandonné l’idée, me rabattant simplement sur un moule « original » (vlà l’originalité de la tête de mort, mais bon… choix du principal intéressé du gâteau!).

Cette année, je m’y suis prise à l’avance, j’ai organisé mon planning, commandé tout ce qu’il fallait pour avoir le nécessaire à temps, pris mon courage à deux mains, et confectionné un joli gâteau pour les 4 ans de Progéniture.
Je me souviens des jolis gâteaux que ma mère me faisait quand j’étais petite, un pour la maison, un pour l’école, de toute l’attention qu’elle y portait (honnêtement, j’avais l’impression qu’elle accordait davantage d’attention à ces gâteaux qu’à moi, mais passons). Un Barbapapa, un conte pour enfants mis en scène sur un gâteau (si si, jvous jure, le truc de folie – elle l’a même brodé ensuite pour l’encadrer tellement c’était cool)
C’est un de mes rares souvenirs d’enfance, et je voulais que mon fils en ait de similaires.

 

Il est justement passionné par les chevaliers (et les pirates, mais ça a été le thème du gâteau pour l’école fait ce matin, que j’ai moins bien réussi), Warcraft (influence parentale, dites-vous?), et comme son deuxième prénom est Arthas (jugez-moi, cela dit son premier prénom est tout à fait classique, pour qu’il soit beaucoup moins emmerdé que moi dans sa vie :p ), l’idée s’est imposée d’elle-même : je vous présente donc le gâteau-blason de Lordaeron!

(la bougie c'était pour cacher l'accroc sur la pâte à sucre... première tentative hein!)

(la bougie c’était pour cacher l’accroc sur la pâte à sucre… première tentative hein!)

 

(le logo rouge, c’est le blason du royaume de Lordaeron, donc, c’est supposé être un L stylisé, et par un heureux hasard, le L est l’initiale du premier prénom de mon fils : COMME ÇA TOMBE BIEN DITES-DONC!)
(rappel rapide de l’histoire : Arthas était le prince héritier du royaume de Lordaeron. Le blason de Lordaeron est bleu, il a été repris en rouge par la Croisade Ecarlate, mais le rouge, c’est joli, et la couleur préférée de mon prince personnel, alors voilà.)

Même si ce n’était pas tout à fait ce qui était prévu (à la base, je voulais faire un vrai bouclier, avec les boulons en relief, sculpter directement dans le gâteau et tout… mais en une demie-matinée, avec en plus la préparation du repas, c’était pas gérable), je suis assez contente de mon tout premier essai en pâte à sucre.

 

Et en plus, chose dont je suis doublement fière, c’était la première fois (en 2 ans de tentatives régulières) que je réussissais un gâteau vegan (oui j’écris vegan, je suis une polémiqueuse dans ma tête).
La texture était parfaite, moelleuse sans être collante ni dure, l’équilibrage des zones plus sucrées (dont la pâte à sucre dessus, bien entendu, mais il était fourré avec une crème très légère et des framboises surgelées -vu que c’est pas franchement la saison des fruits rouges mais qu’il adore ça et que ça allait bien avec le décor) avec la base du gâteau était nickel.
J’ai pris la recette de Veggieful, je vous la recommande très fortement.
Même moi qui suis une extrêmement mauvaise pâtissière (toujours trop compact, trop collant, pas assez savoureux, trop gonflé-qui-se-casse-dans-le-moule etc…) je l’ai réussi sans soucis, et j’ai même réitéré ce matin pour celui de l’école (en ajoutant du cacao amer dans la base, et fourré à la confiture de cerises, avec un décor de drapeau de pirate).

C'est fantastique, on dirait que ce n'est pas moi qui l'ai fait.

C’est fantastique, on dirait que ce n’est pas moi qui l’ai fait.

 

Bon, voilà, c’était juste un petit post pour me la péter genre « j’ai réussi un super gâteau et j’ai dessiné dessus ».

Ca reste un tout petit peu dans le domaine de l’art, non? Vite fait?

 

 

***

Cela étant, je ne sais pas trop où j’en suis dans mon rapport au(x) blog(s).

Je ne sais pas si vous le saviez, mais j’ai un autre blog (La Louverie), qui ne me plaisait plus car je n’avais plus le temps d’y écrire autre chose que des articles « partenariat ». Je l’avais créé un peu comme une vitrine, ça avait tout de suite eu son petit succès et m’avait rapporté pas mal de clients et de partenaires (notamment JPMBB et Boutique Vegan, super sympa quand même), mais du coup, maintenant que je le vois, j’ai l’impression qu’il ne sert qu’à ça, que c’est une pub géante. J’ai perdu de vue le côté partage, personnel (sans trop l’être, je ne veux plus faire ce que je faisais encore avant ça, raconter ma vie – je le fais un peu, mais finis les étalages, je ne suis pas ce genre de blogueuse – libre à elles de faire ce qu’elles souhaitent, mais je n’en ferai pas de même).

J’ai un peu envie de le reprendre, avec des dessins bien sûr, mais si je l’avais arrêté c’était non seulement pour tout ce que je viens de dire, mais aussi parce que gérer deux blogs était trop pour moi. Déjà que j’ai du mal à en tenir un régulièrement…

Du coup, je me demande si je retente, ou si je le laisse à l’abandon et recommence à mettre des brèves de vie quotidienne ici (des petits « tips » maison, peut-être des tests de produits que j’aime vraiment -et pas parce qu’on me l’aura demandé, même si globalement je n’ai pas menti sur les tests que j’ai faits pour La Louverie-,…).
J’avais voulu séparer les deux, ici le blog « artiste » et là-bas le blog « personne », mais finalement, était-ce une bonne idée?

(sachant que j’en ai encore un autre où je ne mets que des textes, mais il n’est pas visible en mode public, c’est juste mon bloc-notes numérique pratique avec un nom trop cool, dont je me sers pour vider mon cerveau quand le crayon ne suffit plus)

Bref, je suis encore en train de me prendre la tête pour pas grand-chose au final, du futil et du rapport aux réseaux sociaux.
Après tout, ai-je vraiment besoin de raconter ma vie, donner des astuces qui sont sans doute connues au final, à de parfaits inconnus? Sachant que je me « force » à le faire déjà pour faire connaître mon travail, est-ce que ça ne serait pas une sorte de narcissisme latent?

On verra bien, si jamais vous avez envie de m’exposer votre point de vue sur la question dans les commentaires, n’hésitez pas, surtout!

Je vais faire un peu de tri dans mes croquis pour en mettre quelques-uns ici rapidement, j’en profiterai pour faire un petit point sur les projets que j’ai en tête ou en cours de réalisation (ouaiiis du texte!).

Publicités

Vous voulez rajouter une rayure au tableau?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s